Rechercher

Bougez pour éviter l'EPHAD !



Restez au meilleur de votre forme le plus longtemps possible !

Nous avons bien compris qu’il ne fallait pas compter sur les institutions ou sur nos descendants empêtrés dans leurs propres besoins pour prendre soin de notre éventuelle dépendance. Morale de l’affaire : Mieux vaut rester au meilleure de sa forme le plus longtemps possible. L’indépendance, ça se prépare.


Bonne nouvelle, on peut le faire au prix de la régularité, du mouvement mais surtout du respect de son corps. Exit les cours de yoga et autre gym dont on ressort avec une minerve. Il s’agit de négocier avec ses limites musculaires, tendineuses, osseuses, psychologiques, organisationnelles.


L'activité physique est une hygiène de vie


L’activité physique est une hygiène de vie, il ne s’agit pas à proprement parler d’un sport. L’idée de performance et de dépassement de soi n’est pas au centre de la pratique. Exit les comparaisons destructrices avec autrui, exit les modèles inaccessibles, exit les maltraitances physiques. Il s’agit plutôt de garder le corps en mouvement et en santé.


Ce que vous gagnez


- Huiler les articulations : Pouvoir plier les genoux, lever les bras

- Faire circuler l’énergie des pieds à la tête : Eviter que la maladie ne s’installe

- Faire du muscle pour protéger les os : Stop aux fractures

- Stimuler les glandes endocriniennes : Secréter les hormones du plaisir et de la jeunesse

- Avoir de l’énergie, bien s’oxygéner : Réguler sa tension

- Avoir envie de commencer sa journée

- Être bien dans son corps : Rentrer dans les vêtements qui nous plaisent

- Être séduisant c’est-à-dire provoquer l’intérêt

- Reprendre du pouvoir sur sa vie : Faire a minima le choix de la santé

- Gagner en équilibre : Limiter la peur de tomber

- Pouvoir se déplacer, voyager : Faire des rencontres

- Faire des mouvements avec grâce

- Diminuer les douleurs

- Eviter l’incontinence

- Etc...


Pratiquez facilement dans votre vie quotidienne


L’activité physique se pratique dans le contexte de la vie quotidienne. La clef est la régularité sans culpabilité. On fait et si on ne peut pas, ce n’est pas grave. L’idée est de préserver l’intention du mouvement et de faire au mieux. Ce peut être :


- Monter des escaliers ou marcher en rentrant le ventre

- Marcher 30 minutes en alternant marche rapide et marche normale

- Pratiquement les tapotements sur tout le corps le long des méridiens

- Ramasser des objets au sol en pliant les genoux et le dos droit

- Corriger sa posture assise en rentrant légèrement le menton

- Prendre conscience du relâchement lombaire en « aspirant » son nombril

- Etirer les cervicales avec la sensation d’être suspendu par le haut du crâne à un fil

- Tourner la tête très doucement de droite à gauche

- Muscler ses doigts en pressant une balle en mousse

- Tourner les poignets/chevilles dans les deux sens doucement

- Pianoter dans le vide

- Danser bien sûr !!!

- Faire de légers battements de jambe devant soi en s’appuyant sur une chaise

- Basculer le bassin d’avant en arrière

...


Dès à présent, sans attendre l’inscription dans un club sous passe sa


nitaire ou la copine qui vous entraînera, prenez votre tonicité en main. L’activité physique se pratique dans les gestes du quotidien. Il vous suffit de vous mettre au centre du dispositif c’est-à-dire de prendre des décisions en partant de vos besoins dont celui primordial de préserver votre mobilité. Pour commencer, vous pouvez relire cette chronique en rentrant le ventre !


A suivre...



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout